Maison Eddy Robinson

Maison Eddy Robinson

Conférence 2 février 2010 033

Informations

# de chemin ou rue
6211
Rue
Renaud, 4e ligne
Ville
Orléans
Province
ON

Billots équarris, ajout, petite grange. DÉM.

Type d’édifice/structure/objet Ancienne maison d’un étage et demie, en bois équarri dont le mur de la devanture a été chaulé et les murs de chaque côté ont été bousillés. La porte centrale et les fenêtres sont modernes. Le toit à deux versants recouvert de bardeaux goudronnés gris démontre une absence de cheminée, mais on peut voir deux puits d’aérage. Le carré de la maison assemblé à queue-d’aronde repose directement sur la terre. À l’arrière, une rallonge moderne est recouverte d’aluminium blanc en haut, des planches à clin brunes en bas et dont le toit à pente raide vient s’appuyé sur la vieille maison, complète cette demeure.

Propriétaires anciens, récents et actuels – Nous pouvons retracer les propriétaires aussi loin que 1803 alors qu’Archie McDonald de la Nouvelle‑Écosse et entrepreneur dans la coupe du bois, avait acheté tout le lot 5 (200 acres) de la concession III. En 1862, Louis Taillefer se porte acquéreur de la partie ouest (100 acres) et Isidore Cusson, de la partie est (100 acres). En 1867, Isidore Cusson cède 25 acres à son fils du même prénom, ainsi que 25 acres à son gendre Delphis Gravelle, l’époux de sa fille Aurélie. En 1881, Isidore, père, lègue ses 50 acres à son fils Isidore en prenant soin de donner une (1) acre de terrain à un autre de ses fils du nom de Joseph. En 1893, Marie Cusson, veuve d’Isidore, père, et Delphis Gravelle vendent leur terrain à Félix Lalande, qui a son tour la vendra à Michel Cléroux. Le dernier propriétaire fut Eddy (Eddie) Robinson, fils, époux de Gilberte Leblanc. Ils avaient deux enfants, un fils, Denis et une fille, Florence qui vendirent la propriété à un développeur suite au décès de leur père.

Valeur conceptuelle ou physique (description de chaque structure, les matériaux, tout ce qui est hors de l’ordinaire ou rare, surtout en architecture)

Cette petite maison était l’une des plus anciennes qui était encore habitée par son dernier propriétaire, Eddy (Eddie) Robinson. À l’arrière de la maison du côté nord‑ouest, nous retrouvions une remise ou garage fait de bois brun avec un toit à deux versants en métal peinturé d’une couleur rouge.

Édifices sur le site n’ayant peu de valeur patrimoniale

Aucun

Valeur historique ou associative (Résumé historique ou références donnant les détails)

La première petite maison a servi de chantier à Archie McDonald ainsi qu’aux autres propriétaires jusqu’à Isidore Cusson et Delphis Gravelle, père et fils. Les propriétaires subséquents tels les Taillefer, les Cléroux et les Robinson l’ont habitée en tant que résidence et ont exploité la terre défrichée à titre de jardiniers.

Valeur contextuelle Ses environs – (description d’un paysage culturel, un point de repère (culturel ou naturel))

Terrain boisé qui fut défriché pendant plusieurs années alors que la vente du bois était rentable. Une des photos ci-incluses montre les fils Cusson et leurs cousins Bruno, Armand et Séraphin Gravelle qui avaient réussi à transporter le bois coupé sur un traîneau en montant une charge tout à fait extraordinaire grâce à leur savoir‑faire de bûcherons.

Une deuxième photo démontre un petit traîneau construit expressément pour apporter le dîner aux bûcherons. De quel mets s’agissait-il? Nous présumons qu’il s’agissait d’un gros chaudron de fèves au lard avec du bon pain de ménage.

Cette petite maison‑chantier, valorisée par l’exposition d’anciens outils et de machines ainsi que de l’équipement qui avaient servi au chantier et à la ferme, le tout bien disposé sur les murs extérieurs ainsi que sur le parterre, tel un musée, attirait les passants.

Le 8 novembre 2017, le Conseil de la ville a approuvé que cette propriété rurale devienne urbaine, et quelque temps plus tard, a approuvé la démolition de cette petite maison‑chantier.

Photos

Documents disponibles

Rétroaction

Avez-vous des changements ou des renseignements à nous proposer pour ce site patrimonial?

Merci à nos principaux bailleurs de fonds
Ottawa
Bibliothèque et Archives Canada
Développement économique Canada
Assemblée de la francophonie de l'Ontario
Route Champlain
Société économique de l'Ontario
Fondation Trillium de l'Ontario
NCC
Commission de la capitale nationale