Ferme Louis Perrault

Ferme Louis Perrault

2014 30 sept

Informations

# de chemin ou rue
3143
Rue
Navan
Ville
Orléans
Province
ON

Grande maison en brique rouge, grange dém.

Type d’édifice/structure/objet – Ferme laitière comprenant une belle grande maison, une immense grange avec silo, une étable, une laiterie, et une remise pour ranger les équipements agraires. Cette propriété a deux entrées et deux sorties, une sur le chemin Navan et une autre sur le chemin Renaud. Elle fut l’une des dernières fermes laitières exploitées dans cette région.

Propriétaires anciens, récents et actuels – Louis Perrault (connu sous le nom de Lewis) était le petit‑fils de Louis Perrault et d’Elizabeth Cosgrove qui étaient venus s’établir à Gloucester en 1861, sur une terre de 200 acres. Louis, père, et Élizabeth ont eut onze enfants, dont Robert, Louis, Stephen, William, Andrew, Thomas, Bridgid, Annie, Kate, Mary et Elizabeth. Le fils aîné, Robert, cultiva la terre et en 1892 il épousa Elizabeth Mullin qui lui donna deux garçons et quatre filles – Louis, William, Isabella, Annie, Kathleen et May. Louis, le fils aîné de Robert, continua à cultiver la terre avec son épouse Annette Bertrand et ses fils John, Denis et Bernard. John et son épouse demeurèrent sur la ferme jusqu’à ce qu’elle soit vendue.

Denis et deux de ses frères, John et Bernard, achetèrent une ferme dans le canton de Cumberland et devinrent propriétaires d’un vignoble. Bernard construisit une maison sur le chemin Renaud et vécu avec sa tante Isabella.

Louis et Annette eurent neuf enfants. Louise, la fille aînée devint infirmière, Andrée épousa un membre de la famille McNeely, Francine épousa Laurent Leblanc, propriétaire d’une grosse compagnie d’excavation, etc. Les trois plus jeunes enfants sont Robert, Daniel et feu François.

Valeur conceptuelle ou physique (description de chaque structure, les matériaux, tout ce qui est hors de l’ordinaire ou rare, surtout en architecture)

Belle grande maison à deux étages, recouverte de briques rouges avec toit à deux versants qui s’imbriquent l’un dans l’autre à angle droit. Cette maison de style urbain fut construite (circa 1900) dans un environnement campagnard. Elle se distingue bien du fait qu’elle se situe à la fourche de trois chemins très fréquentés, le chemin de Navan, le chemin Pagé et le chemin Renaud.

Le plan au sol en forme de L est surmonté d’un toit avec lucarne-pignon sur le côté est de la maison, alors que le toit de la grande galerie sur toute la devanture est coiffé d’un toit à deux lucarnes-pignons au-dessus des entrées. Le toit de cette galerie est soutenu par six piliers modèles standards reposant sur des supports en brique avec fondations indépendantes de la maison. Toutes les finitions de la maison, telles les corniches, le front des lucarnes-pignons, les poteaux de galerie et l’encadrement des fenêtres sont d’une blancheur immaculée, ce qui fait ressortir le rouge de la brique ainsi que l’aménagement paysager dont jouit cette propriété. La pierre au-dessus et au bas des fenêtres ainsi que les fenêtres à meneaux horizontaux au-dessus des portes d’entrée à l’avant témoignent de la qualité de l’architecture de cette maison.

Du côté est de la maison se trouve une entrée menant au sous-sol. Cette entrée est construite en brique de même style que la maison et est attachée au mur extérieur entre les deux fenêtres du rez-de-chaussée. Cette maison qui a toujours été la maison familiale de tous les Perrault fut agrandie en 1960, par une rallonge du côté nord. Cette rallonge comprenait une salle familiale, une grande cuisine plus moderne et un garage qui fut converti en bureau.

À l’intérieur, on retrouve une salle à manger, une salle familiale, une chambre à coucher, une salle de bain ainsi qu’une grande cuisine au rez-de-chaussée avec deux escaliers menant à l’étage, un dans chacun de deux côtés de la maison. Comme dans toutes les belles grandes maisons de l’époque, il y a un grenier avec fenêtres sous les toits.

Postes Canada desservait les propriétés rurales telles que le 3143, chemin Navan en confiant la distribution du courrier à un postillon qui faisait la tournée en automobile. (Voir photo (2018) de « la boîte à malle » qui est demeurée intacte.)

Sur la propriété, il y avait une immense grange en bois avec toit mansardé en tôle avec deux soupiraux, qui était unie à angle droit à l’étable et à la remise. Un grand silo construit en béton avec toit rond en aluminium se dressait derrière la grange.

Une remise annexée au devant de la grange servait à réfrigérer le lait car cette ferme comptait un large troupeau de vaches laitières Holstein. La traite des nombreuses vaches se faisait à la main ce qui nécessitait beaucoup de main-d’œuvre. De plus, le fait que l’étable et le pâturage étaient séparés par le chemin Navan, le troupeau de vaches devait traverser ce chemin matin et soir.

Il est important de mentionner que les murs arrière de l’étable étaient recouverts de pièces de tôle et ceux de la remise étaient en madriers posés à l’horizontale.

Édifices sur le site n’ayant peu de valeur patrimoniale

Aucun

Valeur historique ou associative (Résumé historique ou références donnant les détails)

Les membres de la famille Louis Perrault sont des descendants d’une famille pionnière d’Orléans, Louis Perrault et Elizabeth Cosgrove. Louis était le frère de William (Bill) qui a occupé le poste de préfet du canton de Gloucester. L’épouse de Louis, Annette Bertrand, était une institutrice qui a enseigné dans plusieurs écoles d’Orléans dont l’école Saint‑Louis, l’école Ste‑Martine et l’école St-Jean-Baptiste. Elle a terminée sa carrière en tant que bibliothécaire pour ces écoles. Elle a aussi été membre du comité du livre du 125e anniversaire de la paroisse Saint-Joseph d’Orléans (1860–1985).

Valeur contextuelle Ses environs – (description d’un paysage culturel, un point de repère (culturel ou naturel))

Cette ferme est située dans un environnement rural agricole devenu urbain. Le secteur Notre-Dame des Champs (autrefois le rang Saint-Louis) était reconnu pour ses nombreux jardiniers et ses fermes laitières. Le sol de cette région était idéal pour la culture. À proximité se trouve la Mer Bleue, cette étendue de sol marécageux remplie de bleuets sauvages qui attiraient beaucoup de visiteurs en plein cœur d’été.

Comité des sites patrimoniaux : Colette Côté, Guy Legault, Françoise Miller

Auteure : Colette Côté  (2017-2019)

Photos

Documents disponibles

Rétroaction

Avez-vous des changements ou des renseignements à nous proposer pour ce site patrimonial?

Merci à nos principaux bailleurs de fonds
Ottawa
Bibliothèque et Archives Canada
Développement économique Canada
Assemblée de la francophonie de l'Ontario
Route Champlain
Société économique de l'Ontario
Fondation Trillium de l'Ontario
NCC
Commission de la capitale nationale