CCN Complexe CETT/TPOF

CCN Complexe CETT/TPOF

2016

Informations

# de chemin ou rue
1426
Rue
Saint-Joseph
Ville
Orléans
Province
ON

Bâtiments sur colline 200m du chemin

Renseignements concernant le « Proving Ground « tirés du livre BLACBURN…..GLEN OGILVIE, CENTENNIAL HISTORY 1867—1967 compilés et édités par Mme Anna Elliott

En 1940, le Ministère de La Défense Nationale a acheté des fermes situées sur les Lots 10 et 11, Concession ll, Front Outaouais, afin d’inaugurer un terrain destiné à mener des essais avec l’équipement  canadien ainsi que d’entraîner  les membres des Forces Armées  Canadiennes en prévision de la guerre.

Suite à cet événement, la partie nord du chemin Kemp fut fermée et les fermiers suivants ont du être relocalisés :

  • Mme Lillian Butler qui vivait sur le Chemin Montréal depuis de nombreuses années a abandonné sa maison de bois équarri qui a été démantelée par M. Gavin McAuley et déménagée à Blackburn.
  • Walter Berndt qui appartenait une ferme le long du Chemin Montréal et opérait une érablière a déménagé à Cumberland sur une ferme qui avait aussi une érablière afin de continuer l’entreprise familiale.
  • Aldéric Cardinal qui était bien connu pour avoir aidé les fermiers dans toutes sortes de travaux puisqu’il était un homme à tout faire, a du lui aussi se trouver une propriété plus à l’est dans Orléans.
  • Omer Cléroux, un autre personnage très aimé puisqu’il déterrait les trous de moufettes et les exterminait en les jetant dans de l’eau bouillante et conservait les peaux, a déménagé à la Place Roy Dempsey.
  • Peter Budd, un Ukrainien qui avait émigré en 1904 et cultivait une partie tu terrain du « Proving Ground » avec ses cinq fils, continua a cultiver la partie du terrain non utilisé par la Défense Nationale et aujourd’hui cette famille est bien connue pour ses produits du jardin.
  • Percy Kenny , qui avait acheté une propriété dont la majorité de sa ferme était située dans la Concession I, continua à demeurer sur sa ferme.
  • Albert Proulx possédait un four et une carrière de pierre-à-chaux, rapportait que le Canton de Gloucester envoyait les hommes qui étaient sans emploi et bénéficiaient des fonds d’assistance publique, casser la pierre afin de gagner leur assistance financière.

On retrouve beaucoup de cours d’eau sur le terrain du « Proving Ground », et les fermiers du voisinage envoyaient leur troupeau s’abreuver pendant la période estivale.

————————————————

La région du « Proving Ground » a connu quelques tragédies :

En 1943 ou 1944, un avion des Forces de l’Air, un Harvard Training Plane s’est écrasé à environ 300-400 pieds d’une autre piste d’atterrissage et les deux occupants furent tués instantanément.

En 1960, un avion planeur, a attérrit sur la terre de Peter Budd, et heureusement il n’y a pas eu de conséquences néfastes.

En terminant, les résidents d’Orléans ont souvent vu des camions de l’armée canadienne et des chars d’assaut  passer sur les routes ainsi que des avions sillonner le ciel pendant l’entraînement des parachutistes.

Colette Côté, le mardi 9 juillet, 2019.

Photos

Documents disponibles

Rétroaction

Avez-vous des changements ou des renseignements à nous proposer pour ce site patrimonial?

Merci à nos principaux bailleurs de fonds
Ottawa
Bibliothèque et Archives Canada
Développement économique Canada
Assemblée de la francophonie de l'Ontario
Route Champlain
Société économique de l'Ontario
Fondation Trillium de l'Ontario
NCC
Commission de la capitale nationale