Lundis rétro

Lundis rétro

Jean-Théodore Besserer et le nom « Orléans »

Jean-Théodore Besserer, premier maître de poste d’Orléans en 1860, aurait nommé la localité en l’honneur de son lieu de naissance, l’Île d’Orléans, près de Québec. De village rural francophone que c’était jusqu’en 1970, Orléans est aujourd’hui une communauté de 125 000 citadins dont environ 50 % sont bilingues.

Depuis 1994, son nom officiel, décrété par la Commission de toponymie de l’Ontario, comporte l’accent aigu en tout temps, ce qui est largement respecté par tous les journaux de la région. Grâce aux efforts de sensibilisation de la SFOPHO, le taux de respect de cette règle par les commerces à Orléans est passé de 21 à 53 % entre 2012 et 2015! Pourquoi l’accent : il fait partie de l’ADN culturel d’Orléans.

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien ci-dessous.

Accent sur Orléans

Cliquez ici pour consulter la chronique sur Facebook.

Partager ce lundi rétro sur les médias sociaux:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Merci à nos principaux bailleurs de fonds
Ottawa
Bibliothèque et Archives Canada
Développement économique Canada
Assemblée de la francophonie de l'Ontario
Route Champlain
Société économique de l'Ontario
Fondation Trillium de l'Ontario
NCC
Commission de la capitale nationale