Lundis rétro

Lundis rétro

École Garneau (1re partie)

Bon lundi rétro! On commence cette semaine une série sur l’École secondaire catholique Garneau, qui fête cette année son 50e anniversaire.

Le 5 septembre 1972, élèves, enseignants et enseignantes, secrétaires et concierges de partout en Ontario convergent sur la rue Carrière, au bout à l’ouest, vers ce qui semble être une usine quelconque, en ciment, d’une forme bizarre et surtout avec ce qui semblait être le devant en arrière. C’était leur première journée à Garneau.

Orléans se donnait finalement une école secondaire française. Elle a reçu son nom en l’honneur de François-Xavier Garneau, grand historien, homme politique et poète du XIXe siècle au Canada français.Construit par la compagnie Daoust Construction, l’édifice se démarque par sa forme originale et un peu rébarbative quand on la voit pour la première fois. L’idée des architectes Schoeler, Heaton, Harvor et Menendez était de rappeler une pyramide aztèque. Une comparaison pourrait aussi être faite avec les maisons longues des Hurons. Avec un peu de couleur et des tapis plus agencés, Garneau est devenue la prestigieuse alma mater de plusieurs fiers résidents et résidentes d’Orléans.

(Texte : selon les souvenirs de Roger Thibaudeau. Photos : Roger Thibaudeau; archives de la SFOPHO et de l’école Garneau).

Cliquez ici pour consulter la chronique sur Facebook.

Partager ce lundi rétro sur les médias sociaux:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter